article

Une bonne imprimante 3D en stéréolithographie ?

Par  Benjamin

Publié le 27 juillet 2019

Si comme moi vous avez débuté dans l'impression 3D par des machines FDM (impression par dépôt de matière), il y a forcément un moment où vous souhaitez évoluer vers une technologie plus pointue, comme l'impression 3D stéréolithographique. Dans cet univers le coût de l'impression était onéreux il y a encore quelques années, mais l'arrivée de la concurrence a permis de faire chuter les prix significativement. Au niveau du volume d'impression on reste sur des petites tailles, certes les gros volumes sont déjà là, mais le prix est conséquent, ou parfois exorbitant. J'ai basé ma sélection sur des retours d'expériences d'utilisateurs. Quatre marques sont sorties du lot, Anycubic, Peopoly, Zortrax, et Formlabs. Ces deux dernières sont assez chères, le ticket d'entrée est supérieur à 1500 euros, mais chez Anycubic les prix sont bien moins élevés. Idem sur la matière première, plus proche des prix pratiqués dans le filament. Pour bien comprendre cette différence de prix, il y a aussi une technologie derrière. Souvent vous entendez parler de SLA, DLP, ou UV LCD. Chez les fabriquants "haut de gamme", on utilise le DLP et UV LCD généralement. > SLA : A layer a drawn whith laser > DLP A layer a projected by a digital projector > UV LCD : A layer is projected on heigh-res LCD screen with UV LED backlighting La technologie DLP utilise un écran de projection pour faire clignoter une seule image à la fois sur chaque couche de l'ensemble de la plate-forme. Ce sont des petits carrés, l'impression est donc composée de voxels. En ce qui concerne l'impression 3D à cristaux liquides, le processus est presque identique à DLP mais il utilise la lumière projetée pour solidifier la résine couche par couche. Pour le SLA c'est un peu plus simple, un laser est projeté sur un miroir qui possède deux moteurs (X,Y) qui dirigent le faisceau couche, après couche. Nous avons fait le tour des systèmes de fonctionnement, maintenant comparons ces imprimantes. Pour démarrer, l'AnyCubic Photon S (amélioration de la Photon) est un très bon produit pour découvrir la résine. Le prix est raisonnable environ 450 euros, et des consommables approchant ceux pratiqués par le filament. Son point faible est le volume d'impression 115 x 65 x 165 cm, mais pour débuter on peut déjà faire beaucoup de chose, surtout si vous maîtrisez l'assemblage de pièces. Ce modèle repose sur la technologie SLA. Pour cette deuxième sélection avec la Peopoly Moai 130, on passe à 1200 euros, mais le volume d'impression est réellement intéressant, 130 x 130 x 180 cm. Pour tenir un prix en dessous de 1500 euros, un compromis a été fait, elle est en kit. Ce modèle repose également sur la technologie SLA. Vous l'aurez compris, cette imprimante s'adresse à un bricoleur averti, et qui peut se permettre un investissement important. La version montée est à 1400 euros. Pour la Zortrax Inkspire on prend le meilleur de la technologie en UV LCD, mais le baromètre monte à environ 1600 euros, pour un volume d'impression de 74 x 132 x 175 cm, le luxe a un prix. Mais il y a un bémol, en France les revendeurs sont peu nombreux, cela peut freiner l'envie d'investir. Un suivi SAV peut devenir compliqué. On termine par la Rolls, la Form 2 de chez Formlabs. Son prix 2600 euros. Là, nous sommes sur une technologie SLA, mais sa réputation n'est plus à faire, c'est la plus populaire du marché avec un volume d'impression de 145 x 145 x 175 cm. Ces 4 imprimantes sont mes coups de cœur, il y en a pour toutes les bourses. Je pense que la Photon S est un excellent choix pour débuter et la Moai 130 est le must pour aller plus loin, tout en restant dans des fourchettes de prix raisonnables. Il est aussi important de vous renseigner sur les consommables, les prix peuvent varier. - Anycubic Photon S : 450 euros - Peopoly Moai 130 : 1200 euros - Zortrax Inkspire : 1600 euros - Formlabs Form 2 : 2600 euros Vous aurez peut-être remarqué que je ne parle pas des résolutions d'impression, c'est à vous de voir, mais je pense qu'elles offrent déjà un haut niveau de résultat. Certes il y a des écarts entre ces machines, mais à l'œil fait-on encore la différence ?
Crédit image : Anycubic, Peopoly, Zortrax, Formlabs
comments powered by Disqus