article

La typographie la plus détestée du monde ?

Par  Benjamin

Publié le 5 septembre 2020

Vous connaissez forcément la fonte Comic Sans MS créée par Vincent Connare. Cette typographie appréciée du grand public dans les années 90 va connaître une descente aux enfers sans jamais pouvoir redorer son blason. Ce qui va faire le succès de la Comic Sans MS, c'est qu'elle est intégrée au système Windows après sa création, d'ailleurs elle a dû être la police par défaut de l'OS. Elle va être appréciée au départ pour son côté ludique et pour son inspiration clairement issue du monde du comics américain. Elle se rapproche d'ailleurs aussi d'une graphie manuscrite. Nous comprenons facilement le sens pour Comic mais pourquoi Sans suivi de MS ? Le terme Sans est simplement pour l'absence d'empatement, bien que la lettre c en ait un. MS tout simplement parce que la typographie a été créée pour Microsoft.

Image Wikipédia

Mais comment est-elle devenue une police détestée ? Microsoft l'ayant implémenté dans son OS, la typographie va vite devenir un symbole de la typo franchouillarde. Idéale pour créer un flyer pour le barbecue du week-end en famille, ou pour organiser des réunions sympathiques en entreprise. Snobisme ou pas, les graphistes de "bon goût" vont vite mettre cette fonte au placard. Son gros défaut est surtout d'avoir été trop utilisée, et surtout employée pour n'importe quoi. Finalement, elle est passée de reine de la typographie au statut de police maladroite dans son style. Si cela ne suffisait pas, internet en fera un sujet de moquerie jusqu'à lui offrir un temple du mauvais goût avec le ComicSansProject, où vous pourrez retrouver de célèbres logotypes détournés avec la fameuse Comic Sans MS. En 2010 le magazine Times classera la police dans les 50 pires typographies au monde. Mais cela ne refroidira pas Craig Rozynski, qui proposera en 2014 une Comic Neue (nouveau en allemand). Le graphiste corrigera les défauts reconnus de son ancêtre, mais même Vincent Connare déclarera sur Twitter que cette nouvelle police, "C'est de la merde". Une drôle d'histoire pour une police mal aimée, mais qui à mon avis traversera les prochaines décennies sans souci !
Sources : France Culture & Wikipédia
comments powered by Disqus