article

Kit de démarrage pour FreeCAD

Par  Benjamin

Publié le 8 janvier 2021

Depuis le changement de licence enclenché par Autodesk pour Fusion 360, je me suis tourné vers FreeCAD en version 0.19 (en développement). Pendant cette période j'ai effectué des tests sur plusieurs OS, et le logiciel est réellement multiplateforme, c'est un gros point fort. Du coup, je vous ai préparé un kit de découverte pour quitter Fusion en douceur. Ma version est celle de Realthunder qui intègre Assembly3. Elle est disponible pour tous les OS. Pour le Raspberry Pi j'ai aussi une version compilée qui traîne sur le site. Télécharger la version compatible avec Windows 10, Mac OS 10 et 11 et Linux (x86). Télécharger la version compatible avec Raspbian OS Pourquoi choisir la version de développement, car la version sur le site officiel de FreeCAD n'est pas compatible avec Mac OS 11, et l'interface a évolué positivement, donc autant en profiter, et cette version est suffisamment stable. Version officielle : https://www.freecadweb.org FreeCAD vous intéressera si vous êtes un maker débutant et amateur de logiciel libre. Si vous venez de Fusion 360, il pourra vous rebuter au niveau de l'interface, et vous dérouter dans sa manière de fonctionner. Il faudra faire des efforts pour apprendre des nouvelles méthodes de fonctionnement. Mais si vous ne connaissez pas le maker Barbatronic, il a fait ce switch récemment et l'aventure semble positive pour lui. Néanmoins, la force de FreeCAD est de tourner totalement hors ligne et sur des machines relativement anciennes. Côté interface, utilisateurs de Fusion 360 n'ayez crainte, le logiciel offre un panel de personnalisations généreux. Autre élément assez important la documentation de FreeCAD, elle est très bien fournie et en français la plupart du temps. Dernier détail et pas des moindres, avec FreeCAD vous êtes réellement le propriétaire de vos idées. Aujourd'hui tout développement effectué avec la licence dédiée aux makers, ou aux étudiants, ne vous permet pas d'être intégralement propriétaire des travaux réalisés dans Fusion 360. C'est un argument massue en faveur de FreeCAD. La prise en main Une courte vidéo pour découvrir le logiciel et quelques principes de fonctionnement. De quoi vous mettre le pied à l'étrier. Des outils pour le dessin Ici, nous allons dessiner nos premiers profils et utiliser les différentes fonctions de l'interface de dessin. J'ai fait un court balayage, mais suffisant pour commencer à produire. Pour aller plus loin avec la 3D Dans cette partie, j'ai fait un résumé des outils 3D un peu plus avancés dont j'ai eu besoin pour avancer dans mes projets. Il manque encore deux ou trois choses, mais vous aurez déjà une petite palette en main et votre curiosité fera le reste du chemin. Mon verdict pour FreeCAD en comparaison de Fusion 360 et assez simple. Fusion 360 offre une interface plus user friendly, mais en dehors de ce point qui pourra freiner les moins curieux, FreeCAD offre autant de possibilités. Seul le mode sculpture est manquant, mais Blender pourra très bien prendre le relais, et faire bien mieux. Donc après presque 2 mois sur FreeCAD, je vais le garder comme outil principal en 3D paramétrique. Fusion 360 sera là, mais plus pour développer des tutoriels pour ma chaîne Youtube. Pour la fabrication et l'impression FreeCAD a pris sa place chez moi, et j'apprécie la possibilité de pouvoir l'utiliser sur mon Raspberry Pi. C'est un parti-pris dans sa démarche créative, mais qui vaut la peine d'être essayé et adopté !
Crédits : KernelDesign.net
comments powered by Disqus